3 mois en Asie....Vietnam du Nord, Chine du sud, Cambodge....

Cambodge - Prolonger le voyage en Rhône Alpes

Spectacle du Théatre du Soleil

 

La recréation en khmer de « L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge »

 

En décembre 2007, à la suggestion de la khmérologue Ashley Thompson, le Théâtre du Soleil commençait un travail théâtral à Battambang avec les élèves de l’École des Arts Phare Ponleu Selpak : recréer en khmer la pièce d’Hélène Cixous L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, (créée par le Théâtre du Soleil en 1985).


Aujourd’hui nous sommes fiers de vous annoncer que la création de la Première Époque du spectacle aura lieu à Lyon, chez nos amis du Théâtre des Célestins, dans le cadre du
Festival Sens Interdits du 26 au 28 octobre 2011.

Puis, après une tournée du 3 au 18 novembre (Villefranche-sur-Saône, Vénissieux, Valence, Chambéry, Grenoble, Épinal, Clermont-Ferrand) nous serons heureux de vous présenter ce grand spectacle au Théâtre du Soleil du 23 novembre au 4 décembre.

À vos téléphones, la location ouvrira dès le 12 septembre.

 

 

Et sachez que la présence de nos amis khmers se prolongera sur notre plateau, avec la présentation d’un spectacle de cirque joué par les mêmes acteurs, Royaumes du 11 au 31 décembre, présenté par le Collectif clowns d’ailleurs et d’ici.

 

 


www.mc2grenoble.fr/mc2_programme_reservation/zoom.php



Publié à 04:34 , le 5/09/2011, dans Civilisations, cultures et coutumes,
Mots clefs :
.. Lien


Histoire du Cambodge

 

Le  Cambodge 

 

9 novembre 1953: le Cambodge, monarchie constitutionnelle, protectorat français depuis juillet 1863, obtient son indépendance et devient un Etat souverain.

 C'est l'aboutissement de la «croisade de l'indépendance» menée par le Roi Norodom Sihanouk.

Septembre 1960: Pol Pot crée le Parti communiste khmer.

18 mars 1970: un coup d'Etat, organisé par le général Lon Nol, destitue Norodom Sihanouk, chef de l'Etat, qui s'exile à Pékin.
La monarchie est abolie. La République sera proclamée le 9 octobre.

 17 avril 1975: les Khmers rouges, dirigés par Pol Pot et Khieu Samphan,   entre dans Phnom Penh et prennent le pouvoir.  La République démocratique du Kampuchea est instaurée et ils déclenchent un génocide qui fera près de 2 millions de victimes, sur une population totale de 8 millions.

7 janvier 1979: Le contôle du pays est pris par les Vietnamiens qui  installent la République populaire du Kampuchea.

 Les Khmers rouges prennent le maquis

 

22 juin 1982: formation d'un gouvernement de coalition en exil, anti-vietnamien. Présidé par Norodom Sihanouk à Pékin, et reconnu par l'ONU, il regroupe les sihanoukistes, les républicains et les Khmers rouges.


Octobre 1989: fin du retrait officiel de l'armée vietnamienne.

Janvier 1985: Hun Sen est nommé Premier ministre à Phnom Penh. (C'est un ancien Khmer Rouge)

23 octobre 1991: les accords de Paris, signés par les Cambodgiens, l'ONU, et 18 pays garants, placent le pays sous tutelle de l'ONU jusqu'à l'organisation d'élections libres.

23 mai 1993: les élections législatives contrôlées par l'ONU donnent une majorité relative de 47% au Funcinpec royaliste, au détriment du Parti du peuple cambodgien communiste.
Un gouvernement de coalition, rassemblant les deux partis, est formé le 16 juin. Il est dirigé par deux Premiers ministres : le prince Norodom Ranariddh et Hun Sen. La Monarchie est rétablie le 24 septembre, Norodom Sihanouk remonte sur le trône.

 7 juillet 1994: un vote à l'Assemblée nationale met les Khmers rouges "hors-la-loi".

8 août 1996: un dirigeant Khmer rouge, Ieng Sary, se rallie au régime de Phnom Penh, en même temps que plusieurs milliers de ses partisans.

Juin 1997: réfugié dans la jungle, Pol Pot, est écarté des instances dirigeantes des Khmers rouges par une faction dissidente. Il est jugé et condamné à la prison à vie par ses anciens lieutenants.

 


Juillet 1997: un coup d'Etat de Hun Sen évince Norodom Ranariddh du pouvoir.

 

                                                            

 

1998

 


15 avril: Mort de Pol Pot
d'une crise cardiaque.
26 juillet:Hun Sen garde le pouvoir à la suite des nouvelles élections législatives
.


26 décembre
: les dirigeants Khmers rouges Khieu Samphan et Nuon Chea se rallient au gouvernement de Hun Sen.

 1999
6 mars: arrestation de l'ancien chef militaire Khmer rouge, Chhit Cheun, alias Ta Mok.

28 avril: le Khmer rouge Kaing Khek Iev, plus connu sous le nom de Deuch, ancien directeur du centre de torture de Tuol Sleng à Phnom Penh, est retrouvé dans l'ouest du Cambodge. Des poursuites judiciaires seront engagées contre lui le 14 mai.

 30 avril: le Cambodge est admis au sein de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) qui regroupe désormais les 10 pays de la région.

Septembre: Ta Mok et Deuch sont inculpés de génocide, respectivement le 7 et le 9 septembre.

2000

 29 avril: après des mois de négociations, le gouvernement cambodgien et l'ONU se mettent d'accord sur la mise en place d'un tribunal chargé de juger les anciens chefs khmers rouges.

18 juillet: inculpé pour son rôle dans la prise d'otages et le meurtre de trois occidentaux en 1994, Chhouk Rin, ancien Khmer rouge rallié au gouvernement, est acquitté.


23 novembre: un coup de main mené par environ 70 hommes contre des symboles du pouvoir à Phnom Penh et revendiqué par les «Combattants cambodgiens pour la liberté» (CFF), un groupe ultra-nationaliste, fait 8 morts. Les CFF se disent les héritiers du mouvement de droite nationaliste des Khmers Serei (Khmers Libres) des années 50-60, un groupe antisihanoukiste appuyé par la CIA, la Thaïlande et l'armée sud-vietnamienne pendant la Guerre du Vietnam.

1er décembre: le Premier ministre Hun Sen déclare qu'il est opposé à des poursuites contre l'un des principaux dirigeants polpotistes, Ieng Sary, qui a bénéficié d'une grâce royale en 1996.

 2001

2 janvier: l'Assemblée nationale adopte un projet de loi instaurant un tribunal spécial mixte composé de magistrats cambodgiens, mais aussi d'autres nationalités, pour juger les anciens Khmers rouges.


22 juin : les 5 meneurs du coup de force raté de novembre 2000 sont condamnés à la prison à perpétuité.

 10 août: Norodom Sihanouk promulgue la loi instaurant une cour spéciale cambodgienne à «caractère international» pour juger les anciens chefs khmers rouges.

2002
15 janvier: dans un rapport sur le processus électoral relatif   au scrutin municipal du 3 février, l'ONU indique que 15 candidats ou militants politiques ont été assassinés ou sont morts dans des conditions suspectes.


8 février: l'ONU annonce son retrait des préparatifs d'un procès international des Khmers rouges. Cette décision du secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, pour qui «l'indépendance et l'objectivité d'un tel tribunal ne pouvaient être garanties», met un terme à quatre ans et demi de laborieuses tractations.

4-5 novembre: le 8e sommet de l'ASEAN se tient à Phnom Penh. Il s'agit de la première rencontre internationale d'envergure organisée par le Cambodge.

 18 décembre: l'Assemblée générale des Nations unies adopte une résolution demandant la reprise des négociations pour la mise en place d'un tribunal international pour juger les Khmers rouges.

23 décembre: un ancien commandant Khmer rouge, Sam Bith, jugé en 1994 pour le meurtre de trois touristes occidentaux, est condamné à la prison à vie.

2003

 
Janvier: une centaine de jeunes manifestants mettent à sac l'ambassade et une dizaine de sociétés thaïlandaises à Phnom Penh, pour protester contre des propos anti-cambodgiens attribués à une actrice thaïlandaise.

Selon de nombreux observateurs, cette flambée de violence aurait été encouragée à des fins politiques.

6 juin: signature d'un accord entre l'ONU et le gouvernement cambodgien sur le procès des Kmers rouges.

30 août: Elections législatives : le Comité national des élections du Cambodge (CNE) entérine la victoire du Premier ministre Hun Sen et du Parti du peuple cambodgien (PPC) aux du 27 juillet, avec 73 sièges sur 123.

 

2004


22 janvier: l'un des dirigeants syndicaux les plus connus du Cambodge, Chea Vichea, est abattu en plein jour à Phnom Penh.


26 juin: le Parti du peuple cambodgien (PPC) du Premier ministre Hun Sen et le Funcinpec du prince Norodom Ranariddh parviennent à un accord sur la formation d'un gouvernement, mettant fin à une crise politique de près d'un an


15 juillet: l'Assemblée nationale réélit le Premier ministre à son poste et accorde sa confiance au nouveau gouvernement de coalition.

Octobre
4: l'Assemblée nationale ratifie une loi sur un procès, au Cambodge, des anciens dirigeants Khmers rouges.


7: Norodom Sihanouk, 81 ans, annonce depuis Pékin qu'il abdique. Le roi avait à plusieurs reprises menacé de le faire alors qu'il s'inquiétait de ne pas avoir de successeur désigné.


11: le Sénat approuve une loi sur le fonctionnement du Conseil du trône. Celui-ci, composé du Premier ministre, du président du Sénat, de celui de l'Assemblée nationale, de leurs deux vice-présidents et de deux hauts dignitaires bouddhistes, doit élire un nouveau roi.

 14: Norodom Sihamoni, 51 ans, fils de Norodom Sihanouk et de la reine Monineath, ancien ambassadeur à l'Unesco, est élu nouveau roi du Cambodge.

29: cérémonie d'intronisation du nouveau roi.

2005


3 février: le Parlement lève l'immunité du chef de l'opposition Sam Rainsy et de deux membres de son parti, Cheam Channy et Chea Poch, afin que ceux-ci répondent d'accusations de diffamation. Sam Rainsy quitte le Cambodge pour Paris.

 
28 avril: Hun Sen demande au leader de l'opposition Sam Rainsy de rentrer au Cambodge, lui assurant qu'il ne serait pas arrêté en dépit de la levée de son immunité parlementaire.

22 décembre: Sam Rainsy est condamné par contumace à 18 mois d'emprisonnement, pour calomnie à l'encontre de Hun Sen et de Norodom Ranariddh.


2006


24 janvier: le Premier ministre annonce avoir demandé à la justice l'abandon des poursuites pour diffamation contre des militants des droits de l'homme.

 10 février: après avoir reçu le pardon du roi Norodom Sihamoni, Sam Rainsy, en exil depuis un an en France, rentre au Cambodge.

3 mars: Norodom Ranariddh, président de l'Assemblée nationale, démissionne au lendemain du limogeage par Hun Sen de deux ministres du Funcipec, son parti, et de l'adoption d'un amendement constitutionnel réduisant le nombre de députés requis pour former une majorité.


3 juillet: Mise en place pour juger les anciens dirigeants Khmers rouges du tribunal spécial. Il réunit 30 magistrats, 17 Cambodgiens et 13 juges internationaux

 
21 juillet: , Ancien chef militaire Khmer rouge, Ta Mok meurt. Il devait comparaitre devant le tribunal du génocide.

18 octobre : le prince , ancien premier ministre Norodom Ranariddh, est exclu du parti Funcinpec qu'il dirigeait depuis plus de vingt ans.


2007

Avril : nouveau retard du processus judiciaire contre les Khmers rouges. Les treize juges internationaux qui doivent y siéger refusent les conditions proposées par la justice cambodgienne pour la poursuite en bonne et due forme du processus.

 
13 juin : après des mois de tractations, le tribunal qui doit juger les dirigeants khmers rouges adopte son règlement de procédure interne. Les procureurs peuvent transmettre leurs premiers dossiers aux juges d'instruction.


31 juillet : Avec la première inculpation , celle de Kang Kek dit "Douch" s'ouvre le procès des Khmers rouges ; les juges du tribunal spécial Khmers rouges (TRK) inculpe l'ex-directeur du centre de détention Tuol Sleng (S-21).

 
19 septembre : Nuon Chea est arrêté, l'ex-numéro deux des Khmers rouges, considéré comme l'instigateur du génocide.

 
12 novembre
Les  anciens ministres des affaires étrangères et des affaires sociales Khmers rouges,  Ieng Sary et son épouse Ieng Thirith sont arrêtés.
19 novembre : Khieu Samphan, l'ancien chef de l'Etat khmer rouge, est arrêté, à Phnom Penh

 

2008

 

Octobre :Il y a une crise frontalière entre  le Cambodge et la Thaïlande, à propos d'une zone disputée près du Temple sacré de Preah Vihear, inscrit en juillet 2008 au patrimoine mondial de l'Unesco.

2009

17 février : Kaing Guek Eav, alias Douch, comparait devant la chambre de première instance des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre.

4 novembre : la nomination de l'ex-Premier ministre thailandais en exil, Thaksin Shinawatra, comme conseiller du gouvernement cambodgien provoque une crise entre les deux pays

18 décembre : Khieu Saphan, l'ex-chef d'Etat khmer rouge est inculpé de meurtres, tortures et persécutions religieuses devant le Tribunal spécial chargé de juger les Khmers rouges


 


 

 




 

 



Publié à 11:27 , le 18/12/2009, dans Civilisations, cultures et coutumes,
Mots clefs :
.. Lien


Petit livre ... indispensable

A se fournir au plus vite après son arrivée...



* Il ne prend pas de place,

* la phonétique est bien faite,

* cela permet de se mettre en relation avec les Khmers !

 

 

Pour 2 $, je n'avais pas trop le temps de marchander !

 



Publié à 09:20 , le 15/12/2009, dans Civilisations, cultures et coutumes, Phnom Penh
Mots clefs :
.. Lien


Les Phnong

 

Le pays des Phnong

La province du Mondolkiri  est située, à l'est du pays,  le long de la frontière vietnamienne.

Cette province occupe 8 % de la surface du pays, c'est la plus grande et la moins peuplée. La densité moyenne est de 2 personnes au mètre2.

Pendant la saison des pluies, elle est difficilement accessible.

Les tribus des collines compose 60 % de la population, les Khmers 35 %.

Les Phnong sont le plus grand groupe ethnique des tribus des collines et représente 54 % de la population.

C'est un peuple semi- nomade dont la vie dépend de la nature environnante, la terre, la forêt et l'eau.

Ils cultivent du riz près du village ainsi que d'autres cultures, après avoir coupé une parcelle de forêt et brulé les arbres.

 


 

Il y a une rotation de 9 ans, le temps que la fôret repousse et que le sol soit fertile à nouveau. Ensuite, les villageois reviennent cultiver cet endroit.

Les Phnongs cultivent sur une même plantation, une variété de riz des collines, et une large palette de fruits et légumes : Mangues, bananes, ananas, jacquiers,palmiers à sucre, patates douces, mais, aubergines, piments, concombres.

 

Les femmes  Phnongs vont au marché, de Sen Monorom, vendre leur production  pour acheter sel, sucre, vêtements, matériel de pêche,  lampes etc.

 

 

 

 

 

Retour du marché.

  • Si la récolte de riz est bonne, cela leur permet d'en avoir pendant 7 mois.

  • Ils récoltent aussi la résine de certains arbres qu'il vendent ensuite au centre provincial.

 

 

 

Les Phnongs ont souvent 2 maisons : une dans le village et une près des champs.

La société des Phnongs est matriarcale.

 

 

 


 

Actuellement, les Phnongs doivent faire face à plusieurs menaces..

L'implantation d'une grande société chinoise de bois qui a acquis les droits sur 200 000 hectares de terre. Elle plante des pins !  Cette société va à l'encontre de nombreuses lois khmers, mais on suppose qu'elle a l'aval du premier ministre Hun Sen lui-même.

Des sociétés internationales  achètent des terres pour exploiter la bauxite !

La majorité des Phnongs ne parlent pas khmer. Depuis 2003 un effort est fait dans leur direction. 

Le langage Phnong est devenu un langage écrit et codifié selon l'alphabet khmer. Il y a maintenant des écoles dans un certain nombres de villages et les adultes tout comme les enfants sont "instruits

Les Guerres t leurs incidences

Guerre du Vietnam  et guerre Khmer Rouge - Vietnamiens

Il y a une quarantaine d'années, les vêtements phnongs étaient tissés à la main et très beaux. Ils utilisaient le coton qu'il faisaient pousser dans leurs champs. Les vêtements avaient de la valeur. Exemple : Une jupe  était échangé contre un petit cochon.

Ils tissaient aussi de grandes couvertures avec des motifs compliqués.

Les hommes fabriquaient des arcs, fabriquaient des paniers, et pêchaient dans les torrents. Ils piégeaient les sangliers et les cerfs.

Les hommes comme les femmes travaillaient aux champs

Il y avait une cérémonie à la fin des moisson. Un buffle ou plusieurs pouvaient être tués.

300 à 400 personnes pouvaient se rassembler pour ces fêtes, chanter et utiliser les gongs et boire le vin de riz ensemble.

 Un poteau pour les esprits était fabriqué pour demander au Ciel de bien faire pousser le nouveau riz.

Pendant ces guerres, les Pnongs ont cherché à continuer cultiver leurs champs, s'occuper de leurs buffles et de leurs vaches, chanter et jouer de la musique, boire le vin des jarres.

Ils soignaient et hébergeaient les blessés de tous les camps, mais ils étaient tués par les Khmers ou les vietnamiens. Les américains ne les tuaient pas mais ne les aidaient pas non plus.

Pendant la guerre avec les Khmers Rouges, ils ont modifié leur alimentation et se sont nourris de riz cuits dans des morceaux de bambou, d'écureuils, porc-épics, cerfs,sangliers.

Après la guerre, la forêt n'était plus aussi giboyeuse.

Certains chefs de villages Phnongs ou leurs fils ont  été obligés de servir de guides aux Khmers.

Quand la guerre s'est intensifiée,les soldats de Pol Pot ont envahi les villages, brisés les vieilles jarres de vin, volés les animaux ( y compris les éléphants) et brulé les maisons.

Ils ont connu eux aussi la déportation et les travaux forcés.

 

Quelques points concernant la vie traditionnelle

Vin de riz

C'est une forme de divertissement, cela participe à  des  d'évènements sociaux  ou  des fêtes. Tout d'abord les Anciens boivent, ensuite les jeunes hommes, puis les femmes.

Si c'est pour communiquer avec les esprits, pour le départ de quelqu'un de cher ou pour un mariage, les villageois se rassemblent autour des jarres de vin de riz. Ces jarres sont en porcelaire et mesurent environ une soixantaine de cm.

Ils boivent le vin avec une longue paille qui atteint le fond de la jarre.  A la fin de toute célébration, les hommes sont saouls et les femmes éméchées.

Malgré cela, les Phnongs n'aiment pas l'alcoolisme. Si un conducteur de moto a un accident sous l'emprise de l'alcool, personne ne viendra l'aider.

Si quelqu'un boit une fois ou 2 dans la semaine, personne ne dira rien mais s'il boit tous les soirs, ils sont en colère.

Exemple vécu : La femme de notre guide  a demandé à son mari d'emmener leur fils ainé, lorsque nous sommes rentrés de notre journée. Ainsi elle était sûre qu'il ne resterait pas trop longtemps à Sen Monorom et qu'il ne rentrerait pas ivre.

Le tabac

Très important dans la vie d'un Phnong. Ils le font pousser au milieu de leurs plantations et le font soigneusement sécher au soleil.

Ils considèrent leur tabac comme le meilleur et ne causant aucun problème. D'après eux, tout dépend des feuilles que vous utilisez pour l'entourer.. Le papier donne mal à la tête. Certaines feuilles font tousser mais si vous utlisez les bonnes feuilles tout va bien.

Surprenant, il semble qu'effectivement leur tabac provoque moins de méfaits que le tabac commercialisé.

Pour certains le tabac leur permet

  • 1 - de rester éveillé... Le matin, quand ils se lèvent aux premiers bruits de la nature, qu'ils allument le feu et ne veulent pas se rendormir. Le soir, lorsqu'ils sont fatigués de leur journée..!

  • 2 - D'éloigner les insectes quand ils sont dans les champs ;

  • 3 - Pour avoir chaud quand il fait froid ;

  • 4 - Comme douceur, à la place de sucre de canne.

 

Instruments de musique

Malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion d'en voir, ni d'en entendre.

Poteaux aux Esprits

Il y en a aux 4 côtés des champs, près des maison "des champs". Ils assurent la protection contre les esprits  qui habitent la forêt.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poteau aux esprits est fabriqué en novembre  quand le riz est mûr et prêt pour la moisson.

Au moment des semailles, ou repiquage, les Phnong font une cérémonie pour l’esprit du riz. S’ils sont riches, ils sacrifient un buffle, s’ils sont pauvres, un cochon ou un poulet. Ils versent le sang sur le champ  de manière à ce qu’aucune maladie n’affecte la culture du riz et que la moisson soit importante. Les Phnong pensent que l’esprit a des ailes comme le grand calao.. C’est pourquoi certains poteaux aux esprits a un calao au sommet.

Toute la famille est là pour fabriquer le poteau. Les plus vieux supervisent.

Il  y a une petite boite au milieu du poteau de bambou. C’est la « maison du riz »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Intérieur d'une maison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment nous les avons rencontrés ?

1) Tout d'abord au cours de notre première ballade dans la jungle.. appelé "Sea Forest" au nord du village de Lao Kar .

2) Ensuite, j'ai trouvé une espèce d'étude photocopiée et vendue dans la boutique, café "The Middle of Somewhere", qui appartient à Jack Highwood, le directeur d'un sanctuaire d'éléphants (http://elie-cambodia.org/),

 

Cette étude est écrite, en anglais, par Braden Pewitt qui est arrivé avec sa femme, dans le Mondolkiri en 2001. L'étude date de 2007.

Ce sont de jeunes missionnaires adventistes.

 

 Je ne fais en aucun cas, du prosélytisme, je trouve leur démarche intéressante et courageuse. Leur site est "riche" : searchingforthesea.com/cambodia/  pour ceux qui parlent anglais.

 

3) Green House restaurant organise des sorties à pied, en éléphant et en VTT... dans le Mondolkiri .

Notre choix  : Randonnée une journée dans la jungle en partant du village Pnong Putang...!

Notre guide était Pnong et a pu nous confirmé une grande partie de ce que j'avais déjà lu dans l'étude, "The Pnong, My Observations"

 

 The Green House Restaurant

 

Centre-ville
SEN MONOROM 
Cambodge

Informations pratiques :

Restauration : de 1,50 à 3 $. Cocktails à 2,50 $. Construction en bambou et toit de palmes pour ce bar-restaurant disposant

...   voir +

d’une jolie terrasse occupée par des meubles en rotin. L’endroit est parfait pour le petit déjeuner ou pour prendre un verre en fin de journée. Accès Internet pour 8 000 riels par heure (2 $). Accueil aimable. Organisation de trekkings à la journée ou sur plusieurs jours.

 Endroit très sympathique dont le directeur, Sam Nang, est un très bon organisateur pour toute activité dans sa région,  intégré  dans le peuple phnong, ayant à coeur de faire découvrir toutes les merveilles de son coin...


Une adresse à retenir



Publié à 01:32 , le 13/12/2009, dans Civilisations, cultures et coutumes, Sen monorom
Mots clefs : Culture et traditionsrestaurantPhnong
.. Lien


Rana Homestay ou hebergement dans une famille americano- khmer

 
 
Alors que cet ete, j'ai reserve pour 4 nuits, l'avant veille de notre arrivee , Don nous dit..
 
4 jours, c'est trop.... Vous allez vous ennuyer a
mourrir...
 
Pourquoi ne nous l'a t il pas dit avant ?
 

Nous n'avons pas compris....
 
 Nous, qui avions pris tant de plaisir a faire du velo a Tam Coc , parmi les rizieres et les moissons, pourquoi nous nous ennuierions ??!!!
 
 
 Devant ces affirmations reiterees, nous  decidons de rester 3 jours et de partir dans le Mondolkiri...

Lorsque nous  arrivons a Kompong Cham, nous avons  la chance de "tomber" sur
Monsieur Buth Gideon ... Tuk Tuk  Tours around  Kampong Cham Tel 012 703 931....
email buthkhmer31@yahoo.com....
Cout du Tuk tuk 4 Dollars

Il connaissait Homestay Rana et nous y  a conduit..... Nous avons eu l'impression que Bob était surpris de nous voir arriver !

Bob est americain et a 65 ans.
Kheang est cambodgienne et a 40 ans.
Ils sont parents de 2 enfants de 6 et 8 ans.
Nous trouvons la maison  dans les bananiers... Le temps de poser nos sacs sur le lit dans le bungalow, nous partons dans les rizieres.

Hébergeur d'imagesC'est la fin de la journee... Environ 16 h... J'essaie de couper une gerbe de riz avec un drole d'engin double... D'un cote, on ramene la tige de riz, avec l'autre partie on coupe.

 
 
Contrairement à ce que j'imaginais, il est normal que les tiges de riz soient couchées, c'est  plus facile ainsi pour couper la gerbe.
 
 
 
Evidemment ce n'est pas aussi facile que cela a l'air.
Les rizières sont à des stades différents.
Nous rencontrons un "jeune Homme" de 66 ans, en haut de son palmier a
sucre....
 
   
 
 
Il grimpe dans ses palmiers 2 fois par jour  pour recolter le suc  du palmier avant de le transformer en pate qui deviendra du sucre de palme....
 
 
 
Les palmiers ont d' une dizaine de m... Il y a une espece de toute petite echelle pour aider a monter sur le tronc....et je pense que nombre d'entre nous plus jeunes, serions incapables de cet exploit !...il compte  s'arreter l'annee prochaine...!
 
 
Il nous  a pose des tas de questions  sur les avions  !  Son reve... Aller en avion de  Siem Reap  a Phnom Penh !
 
 
 
Une surprise nous attendait..... La douche a la bougie....Ensuite, la mere de Kheang est venue. 
 
 
Elle a vecu la periode Khmer et voulait bien repondre a nos questions. 
 
Difficile d'en trouver au pied leve ....
 
 
J' ai ramene au moins 5 livres de notre precedent voyage, nous avons rencontre des amis d' amis et je me souviens de l' emotion de Fabrice a Shangri La...Ses parents ont vecu cette tragedie.... Je croyais qu' il y aurait plusieurs personnes petits et grands,  et que cela ressemblerait a une veillee, pas a un "interrogatoire"...!
 
 
J' aurais prefere interroger khean qui avait 6 ans  lors des faits... 
 
Comment elle avait vecu l' eloignement de sa famille ? quelles avaient ete ses taches ?
 
Mais lorsque je pose une question sur la reconstitution de la famille apres la terreur, la reponse est evasive.... Je ne suis pas allee plus loin.  Chouchou lui reste  muet. Il sature de parler anglais.
Diner ensuite... Delicieux Cuisine par Kheang..
 

En ce qui concerne la biere... Ce sera pour demain.... Il faut la commander avant de la consommer....
Nous ne l'avons pas dit au tel. et la derniere vient d'etre bue par Bob !
La biere figurera aux achats du lendemain.
 


Heureusement, j'ai emmene ma frontale et ma petite lampe a frottements...
Pas de raccordement electrique...Mais une torche dans notre chambre.
 

Nous n' avions pas realise a quel point, nous etions proches de la route et en plein tournant..... C'est bruyant a la mode cambodgienne..... Conduite au klaxon... plus coups de freins.... suivis a l'occasion par les aboiements de tous les chiens du village..

Les bruits de la nuit sont differents.... Nous avons les clarines des buffles... qui sont a moins de 10 m de nous... et bien sur les insectes...

Les nuits sont agreables, beaucoup plus fraiches... que partout ailleurs ou nous avons ete....
 
 La maison traditionnelle est beaucoup plus fraiche que les maisons en beton.... Et je  comprends mieux que des gens aient l' air frigorifie le matin.
 

Le  petit dejeuner est délicieux, nous avons decouvert des specialites souvent reservees aux personnes agees... Cela semble des petits gateaux de riz compacts parfumes au sucre de palme et a la noix de coco.

Ensuite  ballade a velo... Direction le village, la pagode et la fabrication du sirop de sucre de palme. Tres, tres interessant.
 
 
Nous passons devant une briquetterie et nous allons voir la fabrication des briques ....
 
 Kheang est tres interessante et nous fait partager la vie de son village...
 
Nous allons voir la fabrication du sucre de palme. Hier nous avions vu la recolte sur l'arbre.
 
Le sirop tiede et pateux....ressemble a du lait concentre mais avec un gout delicieux... J'adore..!
 
 


Retour pour le dejeuner... Delicieux... Aubergines et porc.. Mangoustans en dessert.
16 h douche a la bougie
17 h ... Les etudiants de Kheang nous posent des questions en anglais... pour ameliorer leurs connaissances. Les 2 filles  posent qq questions... 
Ensuite nous nous retrouvons face a l' instituteur du village qui participe au cours. Kheang sert d'interprete.
 
 
Venir chez Rana ?
 
Rester 2 jours, rester plus ....
 
Nous avons fini par comprendre qu' il y avait un probleme que je qualifierai de politique entre Bob et les autorites.
 
Pour eviter de payer une sorte de bakchich.... Nous ne devons pas trop nous montrer...!
 
Aussi, nous ne pouvons pas prendre les velos pour aller nous promener qq kms plus loin pour voir le lever ou le coucher du soleil...
 
Pour la meme raison, nous ne pouvons pas aller avec sa femme voir des cultures de tabac... Le chemin  passe trop pres du commissariat !
 
Dans ces conditions, nous avons l' impression d'etre completement coinces.
L'endroit est tres agreable et il est facile d'y passer agreablement du temps (ballades, a pied en velo, photos) ..... 
 
Mais les "moyens" ne nous le permettent pas...
 
Nous decidons de retourner a L'hotel Mekong a Kompong Cham avant de partir apres demain dans le Mondulkiri.

Situation
La maison principale est tres sombre.
  Le bungalow est beaucoup plus clair.
 
Les murs au rez de chaussee de la maison sont en beton brut.
 
les fenetres toutes petites.
 
Les enfants dorment en haut : La pièce sert de salle de classe dans la journée.
 
 
 
 
Les repas se prennent de ce côté de la maison, sur la gauche sur la photo.
 
 
Nous avons pris nos repas sous la pergola en terre battue.
La salle de bain est commune a la famille et aux "invites"...Elle est inaccessible la nuit.
 
 En effet, Il y a une grille a la porte d'entree de la  maison et elle est cadenassee : cela fait un drole d'effet.
 
 
 
J' avais compris qu' il y avait au moins 2 bungalows pour heberger 5 personnes, mais ce n'est pas le cas.
 
 
J' avais compris qu' il y avait un sanitaire exterieur, mais ce n' est pas le cas.
 
 
J' avais compris qu' il y avait un  potager mais je ne l' ai  pas vu et Bob n' a pas travaille dedans pendant notre sejour... Cela m' aurait pourtant interessee.
 
 
Le fils a  l' habitude de debouler la, ou vous ne l' attendez pas.. Il nous a accompagne pendant la promenade en velo,  puisqu' il ne va pas en classe avant13 h. Quand vous vous changez, c'est un peu surprenant !
 
 
Bob etait parti voir ses emails a Kompong Cham et voulait du calme pour le faire.
 
 
 
L' aspect general de la "propriete" nous a deçus.
 
 
Nous avons vu des maisons beaucoup plus petites, autour de Kompong Cham, dont les abords faisaient beaucoup plus soignes...Avec un ou 2 pieds de bougainvilliers et quelques fleurs.
 
 
Alors, oui a la decouverte de la vie rurale grace a Kheang.....
 
 
 
par contre, nous n' avons pas ete convaincus par l' activite de Don. 
 
Nous avons trouve un grand decalage entre ce qui etait ecrit sur le blog et ce que nous avons vu.
Je ne comprends pas pourquoi, il utilise le nom de sa femme pour l'ecrire.



Publié à 05:36 , le 11/12/2009, dans Civilisations, cultures et coutumes, Khétt Kâmpóng Cham
Mots clefs : servicesrizieres
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 6 } { Page suivante }
Un an d'eau pour un enfant

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Artisans, Constructions
Civilisations, cultures et coutumes
Musique, Concerts, rencontres
Act. physiques, velo, rando
Ass. Nouv. Pousses, Travail solidaire
Broderie Moyen de communication
Cartes du voyage
Hebergements et prestataires de services
Personnel Famille
Preparation voyage
Syntheses Voyage

Kep - Ecole de français
Voyages en Asie
Nouvelles Pousses
Le monde enchanté de Mzelle le lutin
Orphelinats au Vietnam
Anne Sophie et Guillaume- Kep
Misha
Jean Pierre
Depart au Qatar
Centre d'Entraide pour l'Enfance au Tibet
Millénaire d'Hanoï
2011 -Voyage Océanie Asie

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Click for Hanoï, Viêt Nam Forecast