3 mois en Asie....Vietnam du Nord, Chine du sud, Cambodge....

Les Phnong

 

Le pays des Phnong

La province du Mondolkiri  est située, à l'est du pays,  le long de la frontière vietnamienne.

Cette province occupe 8 % de la surface du pays, c'est la plus grande et la moins peuplée. La densité moyenne est de 2 personnes au mètre2.

Pendant la saison des pluies, elle est difficilement accessible.

Les tribus des collines compose 60 % de la population, les Khmers 35 %.

Les Phnong sont le plus grand groupe ethnique des tribus des collines et représente 54 % de la population.

C'est un peuple semi- nomade dont la vie dépend de la nature environnante, la terre, la forêt et l'eau.

Ils cultivent du riz près du village ainsi que d'autres cultures, après avoir coupé une parcelle de forêt et brulé les arbres.

 


 

Il y a une rotation de 9 ans, le temps que la fôret repousse et que le sol soit fertile à nouveau. Ensuite, les villageois reviennent cultiver cet endroit.

Les Phnongs cultivent sur une même plantation, une variété de riz des collines, et une large palette de fruits et légumes : Mangues, bananes, ananas, jacquiers,palmiers à sucre, patates douces, mais, aubergines, piments, concombres.

 

Les femmes  Phnongs vont au marché, de Sen Monorom, vendre leur production  pour acheter sel, sucre, vêtements, matériel de pêche,  lampes etc.

 

 

 

 

 

Retour du marché.

  • Si la récolte de riz est bonne, cela leur permet d'en avoir pendant 7 mois.

  • Ils récoltent aussi la résine de certains arbres qu'il vendent ensuite au centre provincial.

 

 

 

Les Phnongs ont souvent 2 maisons : une dans le village et une près des champs.

La société des Phnongs est matriarcale.

 

 

 


 

Actuellement, les Phnongs doivent faire face à plusieurs menaces..

L'implantation d'une grande société chinoise de bois qui a acquis les droits sur 200 000 hectares de terre. Elle plante des pins !  Cette société va à l'encontre de nombreuses lois khmers, mais on suppose qu'elle a l'aval du premier ministre Hun Sen lui-même.

Des sociétés internationales  achètent des terres pour exploiter la bauxite !

La majorité des Phnongs ne parlent pas khmer. Depuis 2003 un effort est fait dans leur direction. 

Le langage Phnong est devenu un langage écrit et codifié selon l'alphabet khmer. Il y a maintenant des écoles dans un certain nombres de villages et les adultes tout comme les enfants sont "instruits

Les Guerres t leurs incidences

Guerre du Vietnam  et guerre Khmer Rouge - Vietnamiens

Il y a une quarantaine d'années, les vêtements phnongs étaient tissés à la main et très beaux. Ils utilisaient le coton qu'il faisaient pousser dans leurs champs. Les vêtements avaient de la valeur. Exemple : Une jupe  était échangé contre un petit cochon.

Ils tissaient aussi de grandes couvertures avec des motifs compliqués.

Les hommes fabriquaient des arcs, fabriquaient des paniers, et pêchaient dans les torrents. Ils piégeaient les sangliers et les cerfs.

Les hommes comme les femmes travaillaient aux champs

Il y avait une cérémonie à la fin des moisson. Un buffle ou plusieurs pouvaient être tués.

300 à 400 personnes pouvaient se rassembler pour ces fêtes, chanter et utiliser les gongs et boire le vin de riz ensemble.

 Un poteau pour les esprits était fabriqué pour demander au Ciel de bien faire pousser le nouveau riz.

Pendant ces guerres, les Pnongs ont cherché à continuer cultiver leurs champs, s'occuper de leurs buffles et de leurs vaches, chanter et jouer de la musique, boire le vin des jarres.

Ils soignaient et hébergeaient les blessés de tous les camps, mais ils étaient tués par les Khmers ou les vietnamiens. Les américains ne les tuaient pas mais ne les aidaient pas non plus.

Pendant la guerre avec les Khmers Rouges, ils ont modifié leur alimentation et se sont nourris de riz cuits dans des morceaux de bambou, d'écureuils, porc-épics, cerfs,sangliers.

Après la guerre, la forêt n'était plus aussi giboyeuse.

Certains chefs de villages Phnongs ou leurs fils ont  été obligés de servir de guides aux Khmers.

Quand la guerre s'est intensifiée,les soldats de Pol Pot ont envahi les villages, brisés les vieilles jarres de vin, volés les animaux ( y compris les éléphants) et brulé les maisons.

Ils ont connu eux aussi la déportation et les travaux forcés.

 

Quelques points concernant la vie traditionnelle

Vin de riz

C'est une forme de divertissement, cela participe à  des  d'évènements sociaux  ou  des fêtes. Tout d'abord les Anciens boivent, ensuite les jeunes hommes, puis les femmes.

Si c'est pour communiquer avec les esprits, pour le départ de quelqu'un de cher ou pour un mariage, les villageois se rassemblent autour des jarres de vin de riz. Ces jarres sont en porcelaire et mesurent environ une soixantaine de cm.

Ils boivent le vin avec une longue paille qui atteint le fond de la jarre.  A la fin de toute célébration, les hommes sont saouls et les femmes éméchées.

Malgré cela, les Phnongs n'aiment pas l'alcoolisme. Si un conducteur de moto a un accident sous l'emprise de l'alcool, personne ne viendra l'aider.

Si quelqu'un boit une fois ou 2 dans la semaine, personne ne dira rien mais s'il boit tous les soirs, ils sont en colère.

Exemple vécu : La femme de notre guide  a demandé à son mari d'emmener leur fils ainé, lorsque nous sommes rentrés de notre journée. Ainsi elle était sûre qu'il ne resterait pas trop longtemps à Sen Monorom et qu'il ne rentrerait pas ivre.

Le tabac

Très important dans la vie d'un Phnong. Ils le font pousser au milieu de leurs plantations et le font soigneusement sécher au soleil.

Ils considèrent leur tabac comme le meilleur et ne causant aucun problème. D'après eux, tout dépend des feuilles que vous utilisez pour l'entourer.. Le papier donne mal à la tête. Certaines feuilles font tousser mais si vous utlisez les bonnes feuilles tout va bien.

Surprenant, il semble qu'effectivement leur tabac provoque moins de méfaits que le tabac commercialisé.

Pour certains le tabac leur permet

  • 1 - de rester éveillé... Le matin, quand ils se lèvent aux premiers bruits de la nature, qu'ils allument le feu et ne veulent pas se rendormir. Le soir, lorsqu'ils sont fatigués de leur journée..!

  • 2 - D'éloigner les insectes quand ils sont dans les champs ;

  • 3 - Pour avoir chaud quand il fait froid ;

  • 4 - Comme douceur, à la place de sucre de canne.

 

Instruments de musique

Malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion d'en voir, ni d'en entendre.

Poteaux aux Esprits

Il y en a aux 4 côtés des champs, près des maison "des champs". Ils assurent la protection contre les esprits  qui habitent la forêt.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poteau aux esprits est fabriqué en novembre  quand le riz est mûr et prêt pour la moisson.

Au moment des semailles, ou repiquage, les Phnong font une cérémonie pour l’esprit du riz. S’ils sont riches, ils sacrifient un buffle, s’ils sont pauvres, un cochon ou un poulet. Ils versent le sang sur le champ  de manière à ce qu’aucune maladie n’affecte la culture du riz et que la moisson soit importante. Les Phnong pensent que l’esprit a des ailes comme le grand calao.. C’est pourquoi certains poteaux aux esprits a un calao au sommet.

Toute la famille est là pour fabriquer le poteau. Les plus vieux supervisent.

Il  y a une petite boite au milieu du poteau de bambou. C’est la « maison du riz »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Intérieur d'une maison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment nous les avons rencontrés ?

1) Tout d'abord au cours de notre première ballade dans la jungle.. appelé "Sea Forest" au nord du village de Lao Kar .

2) Ensuite, j'ai trouvé une espèce d'étude photocopiée et vendue dans la boutique, café "The Middle of Somewhere", qui appartient à Jack Highwood, le directeur d'un sanctuaire d'éléphants (http://elie-cambodia.org/),

 

Cette étude est écrite, en anglais, par Braden Pewitt qui est arrivé avec sa femme, dans le Mondolkiri en 2001. L'étude date de 2007.

Ce sont de jeunes missionnaires adventistes.

 

 Je ne fais en aucun cas, du prosélytisme, je trouve leur démarche intéressante et courageuse. Leur site est "riche" : searchingforthesea.com/cambodia/  pour ceux qui parlent anglais.

 

3) Green House restaurant organise des sorties à pied, en éléphant et en VTT... dans le Mondolkiri .

Notre choix  : Randonnée une journée dans la jungle en partant du village Pnong Putang...!

Notre guide était Pnong et a pu nous confirmé une grande partie de ce que j'avais déjà lu dans l'étude, "The Pnong, My Observations"

 

 The Green House Restaurant

 

Centre-ville
SEN MONOROM 
Cambodge

Informations pratiques :

Restauration : de 1,50 à 3 $. Cocktails à 2,50 $. Construction en bambou et toit de palmes pour ce bar-restaurant disposant

...   voir +

d’une jolie terrasse occupée par des meubles en rotin. L’endroit est parfait pour le petit déjeuner ou pour prendre un verre en fin de journée. Accès Internet pour 8 000 riels par heure (2 $). Accueil aimable. Organisation de trekkings à la journée ou sur plusieurs jours.

 Endroit très sympathique dont le directeur, Sam Nang, est un très bon organisateur pour toute activité dans sa région,  intégré  dans le peuple phnong, ayant à coeur de faire découvrir toutes les merveilles de son coin...


Une adresse à retenir


Publié à 01:32 , le 13/12/2009, dans Civilisations, cultures et coutumes, Sen monorom
Mots clefs : Culture et traditionsrestaurantPhnong
.. Lien


Week end Balade en vélo.. Dimanche Direction les temples d'Angkor !

 

 

Samedi

Nous pouvons redécouvrir Siem Reap a notre rythme.Sala Bai est fermé le week end et j'ai fini mon intervention. Nous avons réservé des vélos pour les 2 jours, à la guesthouse "chez Mommy's'.

 

Offrande près de la pagode, Jardin du Roi

Long conciliabule pour acheter un balai.... Même le mari s'en est mêlé !!

Les ateliers d' Angkor                                                                 

Nous y sommes retournés. Dans ce qui était une cour de terre battue, Il y a maintenant un délicieux jardin et un snack qui est une excellente idée... Pour une escale rafraîchissante après la visite !

 De retour à la GH, nous avons croisé dans notre rue, un enterrement

 


 


Procession d'enterrement dans la rue de Sala Bai, Taphul Road...

C'est aussi là que ce trouve Sugar Palm, un très bon restaurant... qui nous a été recommandé par Anne de Sala Bai, experte cuisinière .. elle même... Aller voir ses recettes sur son blog...  

stationgourmande.canalblog.com/archives/2009/09/20/15130498.html

 Sala Bai L'Ecole du Riz - Hôtel School 

www.salabai.com/html/index.php

Manque de chance pour nous... Le soir où nous sommes passé... C'était la fermeture hebdomadaire et ensuite nous avons oublié..!

 

Dimanche

Nous partons à la découverte des temples d'Angkor, en vélo.... Seulement nous ne désirons pas visiter à nouveau les temples, mais les voir tout simplement !  ... Avec plus de 400 photos  à la maison, nous avons seulement envie de nous promener sur le site.

Il y a 7 ans, peu d'Occidentaux pouvaient visiter les temples sans être accompagné par 1 motodob (pour chaque occidental = un motodob).

Aujourd'hui, je me réjouis d'avoir la liberté d'enfourcher mon vélo et d'aller me balader jusque là bas, en faisant l'école buissonnière, par les chemins de traverse.

Nous prenons la rive gauche (La Noria Guesthouse), pour éviter les voitures et longeons le Stung Siem Reap le plus longtemps possible.

1er marché


 

 


 

2ème marché

  
 

 

 

Il y a un mariage !

 


Des offrandes


 

Ce village a été inondé pendant la tempête qui nous a empêché de faire la croisière dans la baie d'Along...  comme toute la région de Siem Reap et ici, il y a eu ici, en plus, des morts .
Alors, les épouvantails sont là pour conjurer les mauvais esprits et ramener l'harmonie dans le village.

C'est le jour où nous aurions dû participer au semi marathon... Nous croisons des concurrents... Je suis contente d'avoir pu mener à bien la semaine de Qi Gong... Mais avec l'entorse faite en Chine, je ne crois pas que j'aurais pu le courrir de toutes manières.

 


 il y a un attroupement voitures, piétons ... Nous découvrons tout un groupe de singes !

 

  

 

 

Un petit singe plus hardi que les autres,  s'est emparé des lunettes de Chouchou.... et  n'a pas voulu les rendre ...!  Même quand on l'a tenté avec des graines de lotus... les lunettes, c'était plus amusant !!..

 

Angkor Wat, c'est un ensemble d'une cinquantaine de temples sur une surface de 200 km2.

Ils ont été construits  entre le 8ème et le 15ème siècle, sous différents rois hindous et bouddhistes .... Ce qui explique la diversité des styles et des influences.

Les principales divinités hindous les plus représentées dans l'art khmer

Siva

L'un des 3 dieux suprêmes de la trinité hindoue. Dieu "destructeur" très présent dans l'art khmer. Les temples de Phnom Bakeng, Baksei Chamkrong, Banteay Srei et le groupe Roluos lui sont dédiés.

Vishnu

L'un des 3 dieux suprêmes de la trinité hindoue. Dieu "protecteur" aux multiples incarnations (avarata). On retrouve son image très souvent dans la sculpture et les bas-reliefs.

Kurma (Tortue)

Incarnation de Vishnu, associée à la création (barattage de la mer de lait).. Largement dans l'art khmer.

Krishna

L'une des incarnations les plus fameuses de Vishnu. Héros du Mahabharata, récit épique hindou très populaire.

Ganesha

fils de Civa et Parvati. Représenté avec une tête d'éléphant (une seule défense). Souvent représenté en sculpture.

 

 

 

Hari Hara

Combinaisons des dieux Vishnu et Civa qui représente la synthèse des 2 cultes hindous.

Hevajra (Heruka)

Souvent représentée dans une posture de danse avec 8 têtes et 16 bras. Ses images en bronze sont très communes dans l'art khmer.

Indra

Vieille figure védique, il était dans sa forme primitive un guerrier et le dieu des orages. Egalement gardien de l'Est. Son véhicule est un éléphant à 3 têtes, son arme principal un coup de foudre. Représentée aux portes de la cité d'Angkor Thom.

Kama 

Dieu de l'amour, en rapport avec la création, particulièrement le désir sexuel. Son véhicule est un perroquet. Le portrait de Kama orne un bas-relief populaire du Banteay Srei.

Devi

La grande déesse. Epouse de Civa. On lui donne également le nom de Parvati. Souvent représentée chevauchant un lion ou un tigre.

Laksmi

Déesse de la Beauté et de la Prospérité. Epouse de Vishnu. On l'appelle aussi Sri. Souvent représentée sur un piédestal en forme de lotus, encadrée par 2 éléphants qui l'arrosent d'eau sacrée.

 


Publié à 06:32 , le 5/12/2009, dans Act. physiques, velo, rando, Siem Reap
Mots clefs : Culture et traditionsmarchétemple
.. Lien


Broderies - Villages Ping'An et Da Zhai - Contrée des Dong

Rencontre avec des brodeuses.... de ping'An à Da Zhai...

Je n'avais plus de pochettes brodées avec la lavande, juste ma chemise brodée que je porte et qui me permet d' entrer en contact avec elles.

Ainsi j'ai une fois encore eu l'impression de partager quelque chose avec elles.
Elles m'ont donné un peu de temps pour me montrer leur façon de travailler..
Rendez vous à cette page ! Une autre façon de vous montrer mes photos !

picasaweb.google.com/catherinedesmontagnes/BroderiesEtBrodeusesEntrePingAnEtDaZhaiGuangxi#

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 01:00 , le 15/11/2009, dans Broderie Moyen de communication, Longji
Mots clefs : Culture et traditionsBRODERIEethniesrizieres
.. Lien


Le bois et la construction du côté de Ping An

Cela m'a fasciné..Je vous livre quelques photos

 

Rez de chaussée - servant pour l'agriculture et les bêtes... Quelquefois,  les animaux se retrouvent  au 1er étage. (suivant la pente de la montagne)

Rue du village

Charpente de la maison commune

Bambous pour meubles,  terrasses etc ...

 

 

 

 

 

Et toujours ce fabuleux travail humain qui siècle après siècle nous propose un tel panorama !

En pays Dong la construction doit relever de cinq principes  : ni fondations, ni échafaudage, ni clous, ni liens, ni mortier.

 

Les Mias et les Dong construisent leurs maisons sur 2 ou 3 étages.

Ils élèvent d'abord le squelette de la maison (colonnes, entraits et charpente). ensuite les espaces intérieurs sont constitués de cloisons en bois, (comme dans notre hôtel).

La basse cour et le bétail sont au rez de chaussée, au premier, l'habitation, au dessus le stockage.

Cette architecture intérieure modulaire est qualifiée de "Ganlan" (Palanque ou Palissade)

 

Chez les Dong, à la naissance de chaque fille "un cèdre des 18 ans" est planté.

 

Symboble de la nouvelle maison à construire, il sera coupé le jour de son mariage.

 

 Hébergeur d'images

 

 


Publié à 02:16 , le 14/11/2009, dans Artisans, Constructions, Longji
Mots clefs : ethniestrekkingrizieresCulture et traditions
.. Lien


Lijiang.... Un mythe ! Une Réalité aujourd'hui !

 Quitter Shangri La m`a coute... Comme lorsque je redescends dans la vallee a la fin d`une rando...Mais la decouverte de la vieille ville nous a fait vraiment plaisir .

L'eau ruisselle a travers un grand nombre de petits canaux. Ill y a plein de fleurs et  meme des endroits peu fréquentés !
Lijiang est une très belle ville avec des quartiers anciens, des canaux et des dizaines de petits ponts. La minorité dominante est l'ethnie Naxi, mais il y a aussi des Yi et des Tibétains.

Ancienne étape sur la route de commerce entre le Tibet et la Birmanie, Lijiang est toujours prospère et de plus en plus touristique.La vieille ville de Lijiang (Dayan) a subi un terrible tremblement de terre en 1996 mais a été vite et bien reconstruite (notamment grâce à l'Unesco qui l'a reconnue Patrimoine Mondial).La région est très belle, montagneuse, riche en flore et faune.

Les Naxi avaient leur propre langue écrite, le dongba, constitué de 1400 pictogrammes très différents du chinois.


Ecriture Dongba à droite du panneau

Nous avions pris un petit dejeuner dans une cour ensoleillee... En face de notre chambre, avec un porridge aux noix qui s`est revele delicieux.... Plutot du riz soufffle que des flocons d`avoine et du yahourt...


 

C'est pas mal chez Ma Ma, Non ?

 

Les voisins et la rue pour aller à la banque !

Ce matin, nous avons ete heureux ... La banque de Chine a change nos travellers en euros... Nous avons maintenant des RMB ou Yuans. 

Nous allons pouvoir partir apres demain, faire le trekking homestay pour 3 jours du cote du lac Wen Hai... Donc ce sera le silence radio pendant 3 jours.

Il y avait longtemps que nous n`etions pas rentres dans un restaurant ou il n'y avait pas de menu en anglais....

Ce restaurant me tentait car j'avais faim et cela sentait bon le poulet grille .... il y avait tout un assortiment de champignons, de legumes inconnus... et j`ai `fait mon marche`...

Comme je l`esperais, c`est revenu delicieusement cuisine... je suis vraiment contente d`avoir achete le dictionnaire mandarin/ anglais. Cela nous aide... Et mes essais de communication font rire les chinois. 
D`autant plus que nous avons rencontre 3 proprietaires d`oiseaux de proie et que nous avons pu savoir  qu`ils chassaient le lapin avec leurs oiseaux.. Les oiseaux etaient magnifiques. 

 Nous avons passe une bonne partie de l`apres midi dans la residence de la famille Mu....Une maison qui a beaucoup de charme, beaucoup de ponts et d`eau, batie sur le modele de la Cite Interdite ... en  modele reduit...

 

 

 

 Autour de la ville, il y a des montagnes et nous sommes a  2 400 m d`altitude... La temperature est tres agreable.

 

Ce soir en revenant du concert d`instruments et musiques Naxi, je n`avais qu`un chale en plus de mon chemisier a manches longues.

Les musiciens que nous avons rencontres a Kunming etaient plus sympa et peut etre plus interessants... et certainement plus jeunes... !!! Une partie de l`orchestre a plus de 80  ans.. Ils ont reussi a sauvegarder certains instruments pendant la Revolution Culturelle en les enterrant.

Le carillon de gong derrière le musicien en rouge aux lunettes noires, a plus de 200 ans

Les instruments de musique ont donc été cachés pendant la révolution culturelle et sont ressortis en 1981 pour la création de ce groupe instrumental. DA Yang Ancient Music Association. Dans le répertoire Naxi, on a retrouvé soigneusement préservé plusieurs originaux de poèmes des dynasties Tang et Song

 Apres la 1ere partie, un chef d`orchestre est arrive et a beaucoup parle... en chinois... et un peu en anglais....

Du coup, cela  a perdu un peu d'intérêt pour nous, en tout cas ! 

Instrument naxi " Quxiapipa" qui a plus de 200 ans

Nous entendions depuis un certain temps des basses et je croyais que c`etait des danseurs sur la place carre... En fait il y a toute une rue qui a des karaokes ou des spectacles et c`est a qui fait le plus de "bruit".. La ville est joliment eclairee et pleine de lampions rouges.... Mais le plus surprenant, c`est qui`il y  a plus de monde que l`apres midi...!!!! 


 


Publié à 11:30 , le 30/10/2009, dans Musique, Concerts, rencontres, Lijiang
Mots clefs : guesthouseCulture et traditionsmuseeNaximusiciens
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }
Un an d'eau pour un enfant

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Artisans, Constructions
Civilisations, cultures et coutumes
Musique, Concerts, rencontres
Act. physiques, velo, rando
Ass. Nouv. Pousses, Travail solidaire
Broderie Moyen de communication
Cartes du voyage
Hebergements et prestataires de services
Personnel Famille
Preparation voyage
Syntheses Voyage

Kep - Ecole de français
Voyages en Asie
Nouvelles Pousses
Le monde enchanté de Mzelle le lutin
Orphelinats au Vietnam
Anne Sophie et Guillaume- Kep
Misha
Jean Pierre
Depart au Qatar
Centre d'Entraide pour l'Enfance au Tibet
Millénaire d'Hanoï
2011 -Voyage Océanie Asie

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Click for Hanoï, Viêt Nam Forecast