3 mois en Asie....Vietnam du Nord, Chine du sud, Cambodge....

Balade dans la jungle .... 6 heures de marche

Super bonne journee.... !  Les paysages etaient tres chouettes....

La marche n'etait pas toujours facile et j'etais contente d'avoir mes batons et mes chaussures fermees... 

Ma cheville se rappelle de temps en temps a mon bon souvenir...!

 

Pour le dejeuner nous etions pres d'une cascade ...

Certains se sont baignés... Je n'avais pas mon maillot. Ma cheville est bandée. J'ai peur de me tordre le pied sur les pierres.. Nous avons traverse plusieurs cours d'eau et cela a ete un peu long ... pour moi...

 

Oui, vous l'avez deviné... Notre guide (Ethnie Phnong) nous demande de passer sur le tronc pour continuer notre périple.

 

 En montagne, nous avons des traces de couleur comme balisage.. Ici, notre guide a laissé ce genre d'indices ou des coups de machette sur les arbres

Nous avons rencontre des sangsues... de la grosseur de petits vers.... Je n'ai pas aime du tout.. Elles se mettaient sur les chaussettes et montaient sur nos jambes... J'imaginais cela plus gros..


Finalement  1 heure avant l'arrivee, nouvelle cascade et nouvelle baignade proposee... Je craque... Je garde mes chaussures pour traverser  et Je me baigne  en   T shirt..... Puisque le village est a 1 heure, cela sechera...!!!

 Nous sommes rentres a  la "Green House"pour une biere et pour payer.. Contrairement a bien des endroits, nous n'avions pas eu a payer en avance.

 Ils passent de la  musique que j'adore.... La musique de Louisiane et des Bayous...ET Il y a l'accès à Internet .

Nous allons rentrer a la Guest House Vibol et passerons une soiree calme... Demain, nous repartons pour Phnom Penh..  

 

En France on prepare Noel.... Ici c'est l'ete... C'est une impression bizarre !


Publié à 11:59 , le 13/12/2009, dans Act. physiques, velo, rando, Sen monorom
Mots clefs : Phnongjungletrekking
.. Lien


Les Phnong

 

Le pays des Phnong

La province du Mondolkiri  est située, à l'est du pays,  le long de la frontière vietnamienne.

Cette province occupe 8 % de la surface du pays, c'est la plus grande et la moins peuplée. La densité moyenne est de 2 personnes au mètre2.

Pendant la saison des pluies, elle est difficilement accessible.

Les tribus des collines compose 60 % de la population, les Khmers 35 %.

Les Phnong sont le plus grand groupe ethnique des tribus des collines et représente 54 % de la population.

C'est un peuple semi- nomade dont la vie dépend de la nature environnante, la terre, la forêt et l'eau.

Ils cultivent du riz près du village ainsi que d'autres cultures, après avoir coupé une parcelle de forêt et brulé les arbres.

 


 

Il y a une rotation de 9 ans, le temps que la fôret repousse et que le sol soit fertile à nouveau. Ensuite, les villageois reviennent cultiver cet endroit.

Les Phnongs cultivent sur une même plantation, une variété de riz des collines, et une large palette de fruits et légumes : Mangues, bananes, ananas, jacquiers,palmiers à sucre, patates douces, mais, aubergines, piments, concombres.

 

Les femmes  Phnongs vont au marché, de Sen Monorom, vendre leur production  pour acheter sel, sucre, vêtements, matériel de pêche,  lampes etc.

 

 

 

 

 

Retour du marché.

  • Si la récolte de riz est bonne, cela leur permet d'en avoir pendant 7 mois.

  • Ils récoltent aussi la résine de certains arbres qu'il vendent ensuite au centre provincial.

 

 

 

Les Phnongs ont souvent 2 maisons : une dans le village et une près des champs.

La société des Phnongs est matriarcale.

 

 

 


 

Actuellement, les Phnongs doivent faire face à plusieurs menaces..

L'implantation d'une grande société chinoise de bois qui a acquis les droits sur 200 000 hectares de terre. Elle plante des pins !  Cette société va à l'encontre de nombreuses lois khmers, mais on suppose qu'elle a l'aval du premier ministre Hun Sen lui-même.

Des sociétés internationales  achètent des terres pour exploiter la bauxite !

La majorité des Phnongs ne parlent pas khmer. Depuis 2003 un effort est fait dans leur direction. 

Le langage Phnong est devenu un langage écrit et codifié selon l'alphabet khmer. Il y a maintenant des écoles dans un certain nombres de villages et les adultes tout comme les enfants sont "instruits

Les Guerres t leurs incidences

Guerre du Vietnam  et guerre Khmer Rouge - Vietnamiens

Il y a une quarantaine d'années, les vêtements phnongs étaient tissés à la main et très beaux. Ils utilisaient le coton qu'il faisaient pousser dans leurs champs. Les vêtements avaient de la valeur. Exemple : Une jupe  était échangé contre un petit cochon.

Ils tissaient aussi de grandes couvertures avec des motifs compliqués.

Les hommes fabriquaient des arcs, fabriquaient des paniers, et pêchaient dans les torrents. Ils piégeaient les sangliers et les cerfs.

Les hommes comme les femmes travaillaient aux champs

Il y avait une cérémonie à la fin des moisson. Un buffle ou plusieurs pouvaient être tués.

300 à 400 personnes pouvaient se rassembler pour ces fêtes, chanter et utiliser les gongs et boire le vin de riz ensemble.

 Un poteau pour les esprits était fabriqué pour demander au Ciel de bien faire pousser le nouveau riz.

Pendant ces guerres, les Pnongs ont cherché à continuer cultiver leurs champs, s'occuper de leurs buffles et de leurs vaches, chanter et jouer de la musique, boire le vin des jarres.

Ils soignaient et hébergeaient les blessés de tous les camps, mais ils étaient tués par les Khmers ou les vietnamiens. Les américains ne les tuaient pas mais ne les aidaient pas non plus.

Pendant la guerre avec les Khmers Rouges, ils ont modifié leur alimentation et se sont nourris de riz cuits dans des morceaux de bambou, d'écureuils, porc-épics, cerfs,sangliers.

Après la guerre, la forêt n'était plus aussi giboyeuse.

Certains chefs de villages Phnongs ou leurs fils ont  été obligés de servir de guides aux Khmers.

Quand la guerre s'est intensifiée,les soldats de Pol Pot ont envahi les villages, brisés les vieilles jarres de vin, volés les animaux ( y compris les éléphants) et brulé les maisons.

Ils ont connu eux aussi la déportation et les travaux forcés.

 

Quelques points concernant la vie traditionnelle

Vin de riz

C'est une forme de divertissement, cela participe à  des  d'évènements sociaux  ou  des fêtes. Tout d'abord les Anciens boivent, ensuite les jeunes hommes, puis les femmes.

Si c'est pour communiquer avec les esprits, pour le départ de quelqu'un de cher ou pour un mariage, les villageois se rassemblent autour des jarres de vin de riz. Ces jarres sont en porcelaire et mesurent environ une soixantaine de cm.

Ils boivent le vin avec une longue paille qui atteint le fond de la jarre.  A la fin de toute célébration, les hommes sont saouls et les femmes éméchées.

Malgré cela, les Phnongs n'aiment pas l'alcoolisme. Si un conducteur de moto a un accident sous l'emprise de l'alcool, personne ne viendra l'aider.

Si quelqu'un boit une fois ou 2 dans la semaine, personne ne dira rien mais s'il boit tous les soirs, ils sont en colère.

Exemple vécu : La femme de notre guide  a demandé à son mari d'emmener leur fils ainé, lorsque nous sommes rentrés de notre journée. Ainsi elle était sûre qu'il ne resterait pas trop longtemps à Sen Monorom et qu'il ne rentrerait pas ivre.

Le tabac

Très important dans la vie d'un Phnong. Ils le font pousser au milieu de leurs plantations et le font soigneusement sécher au soleil.

Ils considèrent leur tabac comme le meilleur et ne causant aucun problème. D'après eux, tout dépend des feuilles que vous utilisez pour l'entourer.. Le papier donne mal à la tête. Certaines feuilles font tousser mais si vous utlisez les bonnes feuilles tout va bien.

Surprenant, il semble qu'effectivement leur tabac provoque moins de méfaits que le tabac commercialisé.

Pour certains le tabac leur permet

  • 1 - de rester éveillé... Le matin, quand ils se lèvent aux premiers bruits de la nature, qu'ils allument le feu et ne veulent pas se rendormir. Le soir, lorsqu'ils sont fatigués de leur journée..!

  • 2 - D'éloigner les insectes quand ils sont dans les champs ;

  • 3 - Pour avoir chaud quand il fait froid ;

  • 4 - Comme douceur, à la place de sucre de canne.

 

Instruments de musique

Malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion d'en voir, ni d'en entendre.

Poteaux aux Esprits

Il y en a aux 4 côtés des champs, près des maison "des champs". Ils assurent la protection contre les esprits  qui habitent la forêt.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poteau aux esprits est fabriqué en novembre  quand le riz est mûr et prêt pour la moisson.

Au moment des semailles, ou repiquage, les Phnong font une cérémonie pour l’esprit du riz. S’ils sont riches, ils sacrifient un buffle, s’ils sont pauvres, un cochon ou un poulet. Ils versent le sang sur le champ  de manière à ce qu’aucune maladie n’affecte la culture du riz et que la moisson soit importante. Les Phnong pensent que l’esprit a des ailes comme le grand calao.. C’est pourquoi certains poteaux aux esprits a un calao au sommet.

Toute la famille est là pour fabriquer le poteau. Les plus vieux supervisent.

Il  y a une petite boite au milieu du poteau de bambou. C’est la « maison du riz »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Intérieur d'une maison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment nous les avons rencontrés ?

1) Tout d'abord au cours de notre première ballade dans la jungle.. appelé "Sea Forest" au nord du village de Lao Kar .

2) Ensuite, j'ai trouvé une espèce d'étude photocopiée et vendue dans la boutique, café "The Middle of Somewhere", qui appartient à Jack Highwood, le directeur d'un sanctuaire d'éléphants (http://elie-cambodia.org/),

 

Cette étude est écrite, en anglais, par Braden Pewitt qui est arrivé avec sa femme, dans le Mondolkiri en 2001. L'étude date de 2007.

Ce sont de jeunes missionnaires adventistes.

 

 Je ne fais en aucun cas, du prosélytisme, je trouve leur démarche intéressante et courageuse. Leur site est "riche" : searchingforthesea.com/cambodia/  pour ceux qui parlent anglais.

 

3) Green House restaurant organise des sorties à pied, en éléphant et en VTT... dans le Mondolkiri .

Notre choix  : Randonnée une journée dans la jungle en partant du village Pnong Putang...!

Notre guide était Pnong et a pu nous confirmé une grande partie de ce que j'avais déjà lu dans l'étude, "The Pnong, My Observations"

 

 The Green House Restaurant

 

Centre-ville
SEN MONOROM 
Cambodge

Informations pratiques :

Restauration : de 1,50 à 3 $. Cocktails à 2,50 $. Construction en bambou et toit de palmes pour ce bar-restaurant disposant

...   voir +

d’une jolie terrasse occupée par des meubles en rotin. L’endroit est parfait pour le petit déjeuner ou pour prendre un verre en fin de journée. Accès Internet pour 8 000 riels par heure (2 $). Accueil aimable. Organisation de trekkings à la journée ou sur plusieurs jours.

 Endroit très sympathique dont le directeur, Sam Nang, est un très bon organisateur pour toute activité dans sa région,  intégré  dans le peuple phnong, ayant à coeur de faire découvrir toutes les merveilles de son coin...


Une adresse à retenir


Publié à 01:32 , le 13/12/2009, dans Civilisations, cultures et coutumes, Sen monorom
Mots clefs : Culture et traditionsrestaurantPhnong
.. Lien


Autour de Sen Monorom !

 

Lever a 6h du matin et temps gris et frais..... Verrrrons nous le soleil aujourd'hui? !

 

 
 
 

Oui, il finit par sortir et nous nous balladons autour de Sen Monorom... Le terrain est collineux et le plan ne le reflete pas du tout.... Cela donne lieu a quelques surprises..



Nous etions partis avant le petit dejeuner....

Programme "lever de soleil" et aller au  marche par le chemin des ecoliers ...

 

 
 
 

Dans le village, nous avons trouve de delicieux beignets de bananes et du pain frit au sesame et un café vietnamien (Le Vietnam n'est qu'a qq km )......

 

9 h 40 nous prenons la direction du marche...

 

 
 
 

Enfants et fleurs de bananes.... On joue à la marchande ?

 

 
 
 

L'état du pneu nous a estomaqué !.... La roue de secours était pire !!

 

Du coup, nous regarderons les pneus des cars que nous prendrons...

 

Apres la sieste, direction la cascade pres de Monorom.... Quelques km en plus dans les jambes... Ici pas de velo.... Les montees ne le permettraient pas. Il faudrait des vrais VTT.

 

 
la cascade de Sen Monorom..  etait indiquee a 3 km de Sen Monorom, Mais nous dirons pas loin de 9 km de Long Vibol  I GH.

 

 
 
 

 Le lac pres du centre de Sen Monorom

 

  
 
 

Tout au bout de la route, la cascade ... 

 

17 h 00....Nous pensions etre tous seuls.. et soudain une quinzaine de personnes sont arrivees.. Dans l'eau, beaucoup de branches et personne ne se baignait ... Peut etre parce qu'il etait tard... Du coup, j n'ai pas ose !

 

 Nous avons dine  a la "green House " L'amok etait bon... J'ai trouve un trekking d'une journee a faire dans la jungle... avec une cascade.!!!... pour 20 $... J'ai convaincu Chouchou....

 

Les voisins sont bruyants mais nous avons un bon livre.... Je dors avant 22 h....

 

 
 

 


Publié à 11:46 , le 12/12/2009, dans Act. physiques, velo, rando, Sen monorom
Mots clefs : marchétransportsrandonnéeguesthouse
.. Lien


carte des environs de Sen Monorom

 Je vous propose le schéma des environs de Sen Monorom ! Nous n'avons pas trouvé beaucoup d'informations pour faire des balades, autour de Sen Monorom, en dehors de ce plan.

J'ai  beaucoup apprécié de partir avec un schéma de la région de Yanshuo en Chine... Il nous a beaucoup aidé pour nos randonnées en vélo.  Là bas, je n'en ai pas trouvé d'aussi précis.



 

Schéma alentours Sen Monorom


Publié à 04:27 , le 12/12/2009, dans Cartes du voyage, Sen monorom
Mots clefs : trekkingcarte
.. Lien


Voyage a Sen Monorom

 
 
Le car est finalement arrive a 9 h 30 et nous sommes partis a 10h....

Hébergeur d'images

 
Nous avions entendu dire que la route etait terminee ..............Qu'Il y a une route jusqu' a Snuol......et que nous avions de la chance...!
 
 
 

La cuisine du restaurant à l'étape - Snuol

Après Snuol, la route est encore en construction..
 
 
Pour le moment, elle est large... Ce qui autorise 2 camions a se croiser... Elle est souvent en terre rouge compressee et parfois en ciment....
 
Cela ressemble a notre voyage entre Batambang et Phnom Penh en 2002...Une difference : le profil "collineux".. Notre chauffeur n' a pas l' air au top.....(C'est un euphemisme)
 
Lorsque sous l'effet des balancements qui suivent le passage dans des trous, le bus a  pris trop de vitesse, un reservoir sur le toit a explose !... Cela fait rire nos amis cambodgiens....
 
Le chauffeur a l' air de  croire qu'il conduit un tank au lieu d'un car..
 
Le paysage est beau..  Un des plus beaux du Cambodge...
 
 

Apres avoir lu que Nature Lodge offre des sanitaires communs, nous décidons de changer notre fusil d' épaule...
 
Pour quelques jours, nous avons besoin d' un peu  plus de  confort...
 
Nous choisissons Long Vibol Guest House et c' est un vrai bonheur.... Bungalows dans un tres joli jardin.... avec des hortensias bleus....!! Surprise !
 

Plein de bougainvilliers... C'est très bien  entretenu.. Le restaurant est agréable et ouvert sur l' extérieur.
 
Notre chambre a 2 fenètres et à l'exterieur, devant une table et des bancs à l'ombre... SUPER..
Nous avions lu que cela s'appelait la "petite Suisse" du Cambodge, c' est vrai que par endroits cela donne cette impression.... Chalets en bois, verdure et rondeur du paysage..
 
La chambre est à 10$... Nous aurons même l' eau chaude quand nous aurons réussi à la mettre en route
 
En fait, il y avait un problème avec le chauffe eau et nous n'avons pas eu d'eau chaude... Le dernier matin, il faisait  frais et nous partions de bonne heure, j'ai eu 2 grandes thermos d'eau chaude... Ouah super !
 
2 points negatifs..... de la Guest House
* Il n' y a pas de balade à pied organisée, pour la journee ....  C' est 2 ou 3 jours avec nuit chez l'  habitant ou sous moustiquaire.... Et là, Chouchou.....veut plus.... Il veut du confort...  
* Il  n' y a pas internet...!Mais nous avons trouvé tout cela ailleurs dans le centre de Sen Monorom !
 
Que de changements avec les commentaires du Routard de 2001. Cela semble même incroyable ! Même pas une page entière pour le Mondulkiri et Sen Monorom !
 

Routard de 2001
"  Ou dormir ?"
"Les infrastructures sont encore moins développées que dans le Rattanakiri...
"Un grand bâtiment blanc fait office d'hôtel, à côté du lac. Le confort est limité - accueil "sympathique.
"Ou manger
"Le restaurant à coté du bâtiment précité rentre dans la catégorie de ces retaurants "typiquement cambodgiens. Sans aucun charme mais vous découvrirez à quel point le coin "est tranquille.
"A faire
"Nombreuses ballades mais pas d'infrastructures les proposant
"Si vous trouvez un guide, n'hésitez pas à aller vous balader dans la jungle.
"A voir
"2  cascades
 
Quand j'ai relu ce guide, je me suis revue pendant notre premier voyage (2001- 2002). La sécurité commençait tout juste à revenir.
 
Le réseau routier ayant été dévasté, de nombreuses "villes" n'étaient pas vraiment accessibles, surtout après la saison des pluies.
 
En l'occurence, à Sen Monorom, c'est par avion que les liaisons se faisaient. Aujourd'hui "l'aéroport" est déserté.

 


Publié à 05:47 , le 11/12/2009, dans Hebergements et prestataires de services, Sen monorom
Mots clefs : guesthousetransports
.. Lien


Un an d'eau pour un enfant

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Artisans, Constructions
Civilisations, cultures et coutumes
Musique, Concerts, rencontres
Act. physiques, velo, rando
Ass. Nouv. Pousses, Travail solidaire
Broderie Moyen de communication
Cartes du voyage
Hebergements et prestataires de services
Personnel Famille
Preparation voyage
Syntheses Voyage

Kep - Ecole de français
Voyages en Asie
Nouvelles Pousses
Le monde enchanté de Mzelle le lutin
Orphelinats au Vietnam
Anne Sophie et Guillaume- Kep
Misha
Jean Pierre
Depart au Qatar
Centre d'Entraide pour l'Enfance au Tibet
Millénaire d'Hanoï
2011 -Voyage Océanie Asie

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Click for Hanoï, Viêt Nam Forecast