3 mois en Asie....Vietnam du Nord, Chine du sud, Cambodge....

18 - La culture du Chanvre.... et broderie ...8 octobre 2009

 

Ta Phin

           

 

Nous avons  été hébergés chez l'habitant ( en Homestay) à Ta Phin où des Daos (ou Dzaos)  et des Hmongs noirs vivent.

  Notre chambre

           

 Carrés Dzao                                        

Hier soir nous avons vraiment eu l`impression d`être des coffres forts sur pattes !!!

On nous a réclamé 210 000 dongs pour 3 petites bouteilles d`eau au lieu de 7 000 la grande de 1,5 l...


L`hôtesse n`était pas là et nous avons pris la voisine pour la propriétaire...

Elle était tout à fait revêche...

J`avais amené un petit sac de lavande pour "discuter" broderie, mais, elle avait l'air tellement rogome ...

Arriver à faire comprendre à une brodeuse  que "sa manière de faire" m'intéresse ne sera pas toujours facile !

Finalement à la fin de notre petit déjeuner, notre hôtesse s`est présentée et Ti a servi d`interprète... L'atmosphère a complètement changé... D'autant qu'il n'y avait pas encore de touristes dans le village. Il était donc avéré que nous avions dormi là et que quelque part, nous contribuons à l'économie du village.


Dans cette famille, il y a  un atelier organisé pour la broderie.


  Une société  de Hanoi semble récupérer des marchandises et même demander certains modèles..


Le "commercial et professeur" était justement présent et il expliquait comment faire marcher la machine électrique... Elles utilisent surtout des machines à pied comme celle sur laquelle j'ai appris à coudre à la machine !

 

Il y a une salle d`exposition avec diverses panneaux explicatifs... et je trouve regrettable que les touristes ne la voit pas. Ils pourraient ainsi mieux comprendre le travail qui est fait et proposer un plus juste prix au travail présenté....

Mais la surprise, c`est qu`il y a un atelier de fabrication et que nous avons  pu le visiter...

             

D`abord le chanvre qui se présente en longues "branches", on récupère la fibre extérieure. ensuite, il faut faire un fil et c`est ce que nombre de femme font tout en marchant.. elles raccordent les différents morceaux les uns après les autres...

Les fibres sont mises à bouillir pour les assouplir mais aussi pour les éclaircir.

Phi, stagiaire... un jour, il sera guide en attendant il apprend..! Thi est le formateur pendant cette semaine.

Les fibres sont assouplies par une femme qui est debout sur une planche et fait  aller et venir une grosse pierre. (50 a 60 cm de diamètre).


Le chanvre mouillé était mis en pelote par une femme qui utilisait ses pieds et ses mains et avait 4 fils entre les mains..

 

C`était vraiment surprenant.

  Le chanvre est ensuite tissé.    J`ai acheté une écharpe  écrue et brodée.        

   

. Il est souvent teint avec de l`indigo...

Les femmes brodent ici sur des bandes de tissu.. Elles brodent souvent à l`envers, l`endroit doit être impeccable. Il est difficile de faire la différence, à premiere vue, entre l`endroit de l`envers !

Elles brodent en attendant le client, elles brodent dans la cours de la ferme ou en jetant un coup d`oeil aux buffles !


 

   


Des petits carres de 5 cm sur 5 ornaient les rideaux qui nous séparaient de nos compagnons de trekking. Nous avions aussi des broderies pour orner nos taies d`oreiller.

Elles brodent suivant les motifs de leur ethnie et connaissent par coeur les motifs. Certaines commencent a 5 - 6 ans mais la plupart, vers 10 ans.

Il y a des objets magnifiques, comme des tentures murales blanches avec des motifs noirs et rouges, des "couvertures " de coussins, des sacs..

 Les petits carrés dont j`ai déjà parlé, sont appliqués sur des blouses ou des chemisiers en soie ou en coton et vendus dans les boutiques de Sapa.. Soit juste un carré, soit en bande.

Notre guide nous a conseillé de vérifier.. " le fait main"..

Finalement, j`ai compris que la petite jeune fille qui tournait autour de nous, la veille,  est la belle fille de notre hôtesse.. Elle est toute jeune, ici, les filles sont souvent mariées à 15 ans.

  Elle a déjà un bébé ..


  Je lui ai laissé le sachet brodé.... Peut être qu`un jour il sera copié.. . Ce sera ma contribution au village et aux ethnies de montagne....

Ici les hommes ne brodent pas contrairement à la région de Tam Coc.

 

 

 Et si on parlait du chanvre en France !

Le Chanvre

De la bière aux blocs de construction, en passant par les vêtements, les rétroviseurs ou le combustible.. C'est surprenant tout ce que I'on peut faire avec du chanvre !

Au milieu du XIX' siècle, période où il connut son apogée, le chanvre était cultivé pour fabriquer des voiles de bateau, des cordages,  des vêtements.. . avant d'être détrôné par le coton, les fibres synthétiques et I'avènement de la marine à moteur.

Aujourd'hui, à l'heure où le développement durable est devenu un véritable enjeu de société, cette culture traditionnelle connaît un renouveau. La principale raison de ce retour en force : de sa production à ses multiples débouchés, le chanvre est une plante écologique par excellence. C 'est pourquoi, le Conseil général veut la développer en Isère.

 

Sa culture, tout d'abord, ne nécessite pas d'irrigation, aucun pesticide ou herbicide, peu ou pas d'engrais. pas d'impact sur les sols et les nappes phréatiques. A l'heure de la raréfaction des ressources en eau, le chanvre présente une alternative intéressante à certaines cultures traditionnelles en Isère, comme le maïs et le tabac, et pourrait conforter la production agricole du département Hébergeur d'images

Dans la conquête de nouveaux marchés, le chanvre peut servir de matière première dans de nombreux secteurs. En Isère le bâtiment et la plasturgie figurent au premier rang de ses débouchés.

Ecologiques, les matériaux issus du chanvre sont par ailleurs appréciés pour leurs grandes qualités techniques : Excellent pouvoir d'isolation pour les matériaux de construction, légèreté et solidité pour les pièces automobiles, etc.

A l'heure actuelle, une vingtaine d' agriculteurs isérois expérimentent la production de chanvre.

Cette culture, qui peut se faire jusqu'à 1000 mètres d'altitude, en agriculture conventionnelle ou biologique, concerne soit la paille de chanvre, soit la graine, soit les deux.

Pour un agriculteur de La Côte-Saint-André, qui exploite quatre hectares en agriculture conventionnelle: ., C'est une culture facile à mettre en place et qui représente peu de charges. Comme sa croissance est très rapide, il prend le dessus sur les autres plantes et étouffe les mauvaises herbes. Pas besoin de traitement ...

Au plus fort de sa croissance un pied de chanvre grandit d'environ 20 centimètres en une semaine. On le voit quasiment pousser. Au final, il peut atteindre jusqu'à 3,5 mètres de haut.

La culture du chanvre est intéressante car elle présente une faible charge de travail et un bon rapport financier, avec une rémunération, en 2009, supérieure aux céréales non irriguées (blé, orge et une partie du maïs). C'est aussi un moyen de diversifier leurs sources de revenus. 

Seul inconvénient :

la récolte du chanvre, dont les tiges sont très résistantes, nécessite des outils spécifiques. 

A présent, il ne reste qu'une étape pour lancer la filière dans le département : Créer une usine de "défibrage", permettant de séparer la chènevotte de la fibre de chanvre.

 I1 n'en existe que quatre en France, saturées ou très éloignées. C'est pourquoi, aujourd'hui, les agriculteurs isérois envoient leur production de paille de chanvre en Allemagne, où la demande est importante .

Mais I'objectif est de créer une filière courte en Isère.

La paille de chanvre permet de fabriquer des matériaux de construction ou d'isolation de bloc de béton de chanvre, laine isolante. C'est le premier débouché du chanvre industriel

 

les principaux débouchés

  • Construction,
  • Plasturgie,
  • L'horticulture,
  • L'élevage et l'animalerie,
  • L'agroalimentaire,
  • La cosmétique

 

Les graines

  • L 'appellation de la graine de Chanvre est le chènevis. C'est une graine oléagineuse

 

Les Tiges

Elles sont fauchées et conditionnées en bottes de paille de chanvre. 

  • De la paille, on extrait la Chènevotte, partie centrale de la tige qui correspond au bois de la plante et représente 60 % de son poids. Son pouvoir absorbant est très important.
  • La fibre correspond à la partie périphérique de la tige. 

 

Ce chanvre ne correspond en rien à celui qu'on fume !!! 

 

 Isère magazine - Janvier 2010 !!!!

 


Publié à 06:07 , le 9/10/2009, dans Broderie Moyen de communication, Sa Pá
Mots clefs : BRODERIEchanvretrekkingTa Phin
.. Lien


Un an d'eau pour un enfant

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Artisans, Constructions
Civilisations, cultures et coutumes
Musique, Concerts, rencontres
Act. physiques, velo, rando
Ass. Nouv. Pousses, Travail solidaire
Broderie Moyen de communication
Cartes du voyage
Hebergements et prestataires de services
Personnel Famille
Preparation voyage
Syntheses Voyage

Kep - Ecole de français
Voyages en Asie
Nouvelles Pousses
Le monde enchanté de Mzelle le lutin
Orphelinats au Vietnam
Anne Sophie et Guillaume- Kep
Misha
Jean Pierre
Depart au Qatar
Centre d'Entraide pour l'Enfance au Tibet
Millénaire d'Hanoï
2011 -Voyage Océanie Asie

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Click for Hanoï, Viêt Nam Forecast